Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes

 visiteurs à suivre nos aventures !

Dimanche-ci, c'est ravioli (enfin, pas tout à fait mais c'est assez proche !).

En effet, c'est bientôt la fête des mères. L'occasion pour la boitamoutard de se pencher sur l'origine de la tradition du collier de nouilles que toute maman qui se respecte a dû se voir - ou se verra - offrir au moins une fois dans sa vie !

Aux origines de l'humanité donc, il ne pouvait raisonnablement pas y avoir de nouilles à une époque où nos ancêtres hominidés étaient de simples chasseurs cueilleurs, pas de blé cultivé donc pas de farine donc point de nouilles (imparable !). La progéniture de nos ancêtres se trouvaient donc bien embêtée, jusqu'au jour où quelqu'un a pensé à ça :

Aux origines de l'humanité ...

N'yeux, neuilles, nouilles ... vous voyez bien maintenant (si je puis dire !). Mais siiiii ! Par déformation linguistique, nous avons perdu le sens originel "collier de n-e-uilles" pour nous retrouver avec l'appellation plus connue aujourd'hui sous le terme "collier de n-o-uilles" ; c'est donc une tradition ancestrale qui remonte à la nuit des temps, CQFD !

Remarquez au passage, les parents des cavernes avaient des préoccupations finalement assez proches de nos sociétés modernes ... en pire, car non seulement il fallait chasser le mamouth - pour entre autres fabriquer les fameux colliers - mais à cette époque, ils ne connaissaient même pas encore la gomme magique (bien pratique pour enlever les tâches indésirables sur les murs) ! Affreux !

 

Bonnes nouilles par avance ❤️ 

PS : C'est finalement une jolie boîte rouge en forme de cœur peinte par les petites mains de moutard qui m'a été offerte ... ceci pour commencer, car je ne désespère pas d'avoir un jour mon beau collier de nouilles !

PS : C'est finalement une jolie boîte rouge en forme de cœur peinte par les petites mains de moutard qui m'a été offerte ... ceci pour commencer, car je ne désespère pas d'avoir un jour mon beau collier de nouilles !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article