Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes

 visiteurs à suivre nos aventures !

Publié par Lilohtrésors

Ce WE, Mamie F. nous a offert 2 nuits à l'hôtel Jules Cesar d'Arles. Ville de Van Gogh et Frédérique Mistral, Arles incarne bien la douceur du poète et la frénésie du peintre. 

L'hôtel 5 Étoiles occupe un ancien couvent carmélite et a été rénové par Christian Lacroix il y a 3 ans. Nous avions peur que ce soit un peu prout prout (il manque quelques tailleurs Chanel et autres écharpes Hermès à la garde-robe de TaServiteuse !) mais finalement, hormis faire chuter drastiquement la moyenne d'âge (surtout munis de deux moutards), la boitamoutard n'a pas provoqué d'esclandres ou autres catastrophes. 

 

Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !
Été 2017 : on joue les prolongations à Arles !

Étonnamment, Arles se trouve être la plus grande commune de France. Évidement, la ville en elle-même n'est pas immense mais si on lui ajoute une bonne partie de la Camargue, le compte y est.

Nous avons pu profiter des journées du patrimoine pour visiter les arènes, le théâtre antique ainsi que l'église St Trophime et son cloître (de superbe facture romane). La pierre de taille employée par les romains et réemployée pour la construction d'autres édifices et nouvelles habitations rend magnifiquement bien le jeu de lumière si caractéristique de la Provence. 

Nous avions déjà visité Arles aux temps préhistoriques (i-e avant l'arrivée de TesMoutards) mais curieusement, peu de souvenirs subsistent. Avec des petits schtroumpfs qui t'obligent à prendre le temps, finalement on fait plus attention à certains détails. 

Les arènes par exemple. Monter et descendre les gradins, parcourir les galeries et se hisser en haut de la tour qui domine la ville permet de mesurer l'ampleur de l'emprise du génie romain sur l'architecture d'édifices comptemporains. Nos stades d'aujourd'hui sont les dignes héritiers des amphithéâtres d'hier. En son temps, celui d'Arles pouvait accueillir plus de 20 000 spectateurs ! Ça ne vaut peut-être pas un parc des princes mais ça vaut largement un Charléty. PapaMoutard, si tu me lis j'annule tout ... non non je n'ai pas parlé de foot ! Il n'en est absolument pas question dans la boitamoutard, c'est caca, hram, tabou, beurk ! [sinon quelqu'un peut me dire le résultat du PSG - OL de dimanche dernier ?!].

Pouvoir admirer ce monument aujourd'hui est une chance ! En effet, après avoir servi de refuge pour les populations locales, puis après des travaux de démolition des habitations puis de restaurations successives par petites touches tout au long du siècle dernier (fille des années 80, waaaaou je ne savais pas que tu fus si vieille !!!), un chantier de restauration d'envergure est enfin entrepris dans les années 2000 grâce à la mobilisation des amoureux du patrimoine [et un peu grâce aux fonds européens ... s'il fallait encore démontrer l'utilité de l'Europe]. Un détail attire le regard de TaServiteuse : un des premiers spectacles qui a eu lieu dans les arènes dégagées fut en 1830 celui de la célébration de la prise d'Alger par une course de taureaux qui signa le point de départ de la - triste renommée, la boitamoutard étant opposée à toute forme de violence envers les animaux - de la ville en tant que haut lieu de la corrida.

Le théâtre antique ensuite offre également une foultitude de détails intéressants. Comme son voisin, celui-ci eut sa période de gloire avant d'être abandonné, pillé et squatté pour qu'enfin des travaux de déblaiement et de restauration révèlent de quoi entrevoir à nouveau  un peu de sa splendeur. Après la visite, nous suivons un petit lapin gambadant gaiement entre les rochers avant de tomber sur un écran devant lequel nous nous posons quelques instants pour regarder une vidéo. Nous découvrons ainsi à quoi pouvait ressembler le théâtre au temps de sa gloire et nous apprécions le sens du service des romains : en effet, un ingénieux système de auvents à coulisse pouvait être déployé pour protéger les spectateurs des conditions météorologiques défavorables et apprécier les spectacles dans le plus grand des conforts.

Enfin, l'église St Trophime et surtout son cloître présentent un magnifique exemple de l'art roman du Sud de la France.

Ce même WE se tenait également la Féria du riz. Les garçons suivent le passage du cortège des chars et des arlésiens portant leurs fiers habits tandis que TaServiteuse se fait bichonner au SPA de l'hôtel par les "Meilleurs mains de France" [Merci qui ? Merci chéri ❤️]. 

Nous faisons également un petit tour au Paradou pour voir Anne-Marie qui fait la connaissance de MoutardBis et où presque 4 ans plus tôt, on lui présentait TonMoutard. L'occasion d'une photo à ajouter à la collection du jeu des différences.

[Message personnel aux moutards : et surtout les enfants, prenez tout votre temps pour grandir, on n'est pas pressés ❤️].

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article