Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes

 visiteurs à suivre nos aventures !

En route vers Athènes, nous nous arrêtons à Corinthe pour visiter le site antique. Corinthe évoque son raisin ainsi que les fameuses épîtres de St Paul, raisin qui donne le vin, le vin qui donne l’ivresse, l’ivresse dionysiaque qui met en transe pour le culte du dieu ... et la boucle est bouclée. Le site est dominé par son impressionnante acropole et des vestiges intéressants subsistent, temples et fontaines se dressent en effet sur notre parcours. Le lieu le plus prestigieux sans doute - bien qu’il n’en reste pas grand chose - étant le bêma où se tint le procès de St Paul défendant la religion chrétienne naissante. Le musée contient une belle collection d’objets dont des ex-voto de remerciements au dieu Asclepios [jambes, pieds, oreilles, etc. pour symboliser la guérison de différents maux dont l’infertilité pour laquelle témoigne une conséquente collection de ... phallus]

Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes

A Athènes, nous logeons au pied de l’acropole sur une rue très animée. Au matin, nous nous dirigeons vers le parlement place Syntagma pour assister à la relève de la garde. La cérémonie se déroule sous forme d’un ballet assez étrange, à mi-chemin entre une parade amoureuse et un spectacle de tauromachie visionné au ralenti, exécuté par des evzones [nom porté par les soldats] habillés en bérets à franges, chaussons à pompons rouges et jupes blanches aux milles plis [ou plus exactement 400, sensées représenter le nombre d'années d’occupation ottomanes]. 

Nous traversons ensuite la place Monastiráki et son marché aux puces où les derniers hand spinners à la mode côtoient des objets moins modernes et plus artisanaux. Nous nous arrêtons pour la pause déjeuner avant de visiter le site de l’ancienne agora.

Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes

C’est l’occasion de parcourir les lieux qui ont vu naître et exercer la démocratie. Bien sûr, celle-ci était toute relative - d’aucuns pensent la même chose de celle pratiquée aujourd’hui - car elle excluait les femmes et les esclaves et ne concernait au final qu’un dixième des athéniens mais tout de même, le principe de controler le pouvoir politique et de soumettre sa représentativité à la voix du peuple semble révolutionnaire pour l’époque. Des objets assez curieux -notamment le premier modèle de machines à voter je crois- sont exposés au musée attenant. D’autres objets originaux -dont une chaise bébé et un barbecue en terre cuite- témoignent de la vitalité et inventivité du peuple d’Athenes.

Nous nous promenons ensuite dans le quartier historique de Plaka [l’autre St-Mich à moins que ce ne soit l’inverse], peuplé de restaurants et donc de serveurs qui n'hésitent pas à faire mille appels du pied pour attirer le touriste. Mais loin d’agacer, et avec ses petites ruelles bordés de bougainvilliers en fleurs, ces petits détails lui donnent un aspect pittoresque et attachant. Le soir, nous montons admirer l’acropole à la tombée de la nuit depuis la colline de l’aéropage qui embrasse la ville et donne une vision d’ensemble de son étendue. En effet, un tiers des Grecs habitent Athènes et sa banlieue. 

Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes

Le lendemain, nous visitons l’acropole de jour. Il fait un temps radieux et un beau ciel bleu nous attend. Il y a aussi pas mal de monde qui s’entassent à différents endroits derrière des perches à selfie. Le contraste est saisissant entre des visiteurs qui se regardent le nombril et la visitée ouverte sur le monde qui a offert tant en héritage jusqu’à faire le grand écart entre orient et occident.

Les deux théâtres antiques, les propylées, les temples d’Athéna Niké (patronne de la ville), l’Erechteion et ses superbes statues de marbre ainsi que le célèbre Parthénon ... le regard apaisé par l’harmonie parfaite du génie géométrique à l’oeuvre n’est interrompue que par les grues du chantier de restauration, à l’oeuvre depuis plus de 40 ans, et qui font partie intégrante du paysage et sont indissociables de l'identité et l’histoire de ces lieux ! C’est un véritable plongeon dans un bouillon de culture qui abreuva toute l’Europe et le bassin méditerranéen pendant des siècles. Je m’interroge sur ce qu’est devenue la Grèce aujourd’hui : une étoile jaune à moitié éteinte sur un drapeau bleu qui désigne un vieux continent amnésique ! Une terre de contestation, partout des tags, des revendications. La lutte pour exister.

L’autre leg d’Athènes pour l’Europe sont les jeux olympiques. Depuis l'Acropole, se détache la silhouette du stade où se teint la première édition des jeux olympiques en 1986 que Pierre de Coubertin s'attela à faire revivre. Pour ce faire, le stade - où se déroulaient dans l'Antiquité les jeux panathenaïques rendant hommage à la déesse Athena - fut entièrement restauré en marbre. Un petit musée attenant rassemble affiches et flammes de l'ensemble des éditions des jeux de leur institution à nos jours.

Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes
Tous[saint] au soleil - Partie 3 : Athènes

Le dernier jour, il nous reste 2h à tuer. Les copains dont déjà partis car ayant leur vol plus tôt. Nous passons au musée en bas de l'Acropole pour un meilleur aperçu historique du site. 

Initialement, les objets retrouvés lors de fouilles archéologiques sur ou en contre-bas du Rocher sacré rejoignaient un bâtiment - à proximité du Parthénon - en vue de leur conservation ou exposition au public. Ce bâtiment se révélant néanmoins rapidement trop petit pour accueillir l’ensemble de la collection, un nouveau musée fut inauguré. 

C’est l’actrice et femme politique grecque Melína Mercoúri qui lança l’idée la première de construire un nouveau musée dans le cadre de sa campagne militant pour la restitution par le British museum des parties manquantes de la frise du temple du Parthénon mais le nouveau musée tout de marbre et de verre et offrant une vue directe sur l’acropole ne verra le jour que 20 ans plus tard après avoir suscité de vives polémiques [sur son architecture imposante, sa localisation ayant entraîné la destruction d’autres bâtiments de caractère, ...]. Quoiqu’il en soit, la nouvelle superficie multipliée par 10 offre désormais la possibilité d’exposition d’objets stockés auparavant dans les réserves et permet l’intervention in situ d'archéologues œuvrant à la conservation d’objets de fouilles par l’intermédiaire de techniques audacieuses au laser. 

Dans les différents niveaux, on peut ainsi admirer [malheureusement sans pouvoir toujours les photographier] :  

- Le raffinement des statues colorées appelées Korés, représentant des jeunes filles en habits d'époque [archaïque et antique], au sourire presque aussi énigmatique que celui de la Mona Lisa ; elles avaient fonction d’offrandes votives au dieu [en l’occurence ici à la déesse Athena] et ont été miraculeusement conservées par les perses qui, à la suite du sac d’Athènes et grâce aux fortes croyances [crainte ou respect du sacré ?] religieuses, décidèrent de les enterrer au lieu de les détruire définitivement. 

- Le bel ensemble de caryatides de l’erechteion 

- La surprenante reconstitution du Parthénon avec frontons et métopes originaux [ou le moins qui en a été retrouvé ou qui n’a pas été pillé] ainsi que des moulages de copies. Les scènes sculptées représentent des images narrant la gigantomachie, la naissance d’Athena, des processions religieuses, etc. Une vidéo raconte l’émouvante histoire mouvementée des destructions successives subies par les temples de l’acropole.

Pour ne pas rater notre vol, nous hâtons notre visite que je trouve bien trop courte. Ce séjour en Grèce fut un formidable voyage dans le temps. Ce fut l'occasion aussi de découvrir ou se rappeler d’illustres personnages qui de près ou de loin ont façonné l’histoire : La Bouboulinas, première héroïne de l’indépendance grecque ; Ada Lovelace - connue de tout informaticien qui se respecte pour être la première programmeuse de l’histoire, fille de Lord Byron, philhelléne des premières heures et qui donna sa vie au combat et une éducation ambitieuse à sa fille ; Pausanias l'historien voyageur de l’antiquité grâce à qui on a pu éclairer et orienter les fouilles archéologiques modernes, au-travers de ses œuvres inestimables décrivant les contrées visitées, monuments, temples, etc.

J’imagine bien tes deux moutards - curieux comme ils sont - sur les traces de ces grands hommes et femmes, à connaître leurs vies, à lire leur histoire, à rêver de grandes épopées et de magnifiques escapades et aventures mais pour l'instant, j’apprécie pleinement l’instant présent magnifiquement illustré par un banal jeu de lego dans un avion au retour de vacances ... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article