Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes

 visiteurs à suivre nos aventures !

Copyright protection

Ça commence par des traits gribouillés un peu partout sur une feuille blanche, occupant tout l’espace pour en exploiter toutes les possibilités. Les traits se referment ensuite pour former des patatoïdes plus ou moins ressemblants à un rond. Les ronds se remplissent après de petits points ou se hérissent de petits traits en explorant les notions de dedans et dehors. Peu à peu, quelques traits s’allongent et les points s’affinent et se rapprochent formant un nez, des yeux, une bouche, ce sont les premiers bonhommes.

Passé ce stade, l’ajout de détails, d’accessoires, de mises en scène s’accroît de manière exponentielle. Les couleurs brutes et d’un choix parfois osé viennent rehausser l’aspect naïf et insouciant des silhouettes. La perspective et le respect des proportions sont en zone de non droit. Il faut alors en tant que parent lutter contre l’envie de corriger ou d’amener le dessin vers plus de réalisme. Quel délice de laisser le jeune esprit vagabond imaginer mille et un monde exister en dehors de toute règle esthétique, toute loi géométrique et défier tous nos repères physiques. Dans tout dessin d’enfant il y a le spiritualisme d’un Kandinsky, l’animisme d’un Miro, la poésie d’un Chagall. Dans tout dessin d’enfant il y a le génie créateur accouchant sans douleur dans la méconnaissance de l’effort. 

On se rend d’autant plus compte de la puissance de ce génie quand on sait qu’un Kandinsky ne pouvait être aussi spirituel, ni un Miro aussi sauvage ou Chagall aussi poète sans la quête qu’avait chacun des origines. Et quel esprit est plus proche des origines que celui d’un enfant ?

Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?
Tu veux que je te fasse un dessin ?

Alors, il y a en vrac : un bonhomme-soleil, une station de lavage, des souvenirs de vacances, une station électrique avec un Monsieur qui s’est fait électrocuté - Oui je sais, ça ressemble plus à du Munch qu'à du Chagall là d’un coup -, une mégaville, des wagons sur rail, un chemin de randonnée qui passe au-dessus d’une chute d’eau,, un policier qui écarte les bras pour faire la circulation, un parachute, ... bref ! Il y a de tout ... pour refaire le monde.

Copyright protection
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article