Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes

 visiteurs à suivre nos aventures !

Copyright protection

Après avoir roulé une petite heure depuis le Sognefjord, nous arrivons à Fjaerland, QG du Jostedal car ici même se trouve le musée norvégien des glaciers.

Celui-ci s'avère plus petit que ce que je ne pensais, mais il est plutôt ludique et didactique. Il y a des explications à l’aide de maquettes, matériel que l’on peut manipuler, photos, etc. sur les glaciers, leur formation, leur évolution, l’impact du réchauffement climatique, etc. Un film projeté en salle présente des vues aériennes impressionnantes permettant de saisir toute la grandeur et la majesté de ces géants blancs.

On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal

Pour mettre en pratique toutes ces connaissances et dans la foulée de la visite du musée, nous avons le temps de nous rendre au pied du Bøyabreen, un des nombreux bras du Jostedalbreen. Avec ses 800 km2 de superficie totale (environs la moitié pour le glacier principal), le glacier du Jostedal est réputé être le plus grand glacier d'Europe ... continentale ! Oui parce que le plus grand glacier d'Europe tout court [rectification de la sœur aînée de TaServiteuse, une grande amoureuse de cette île devant l'éternel] se trouve lui en effet en Islande et le Jostedalbreen se fait tout petit face à cet autre territoire grand comme la Corse. Nous nous rendons toutefois compte de l'immensité malgré tout de ce glacier à mesure que nous le contournerons par sa partie ouest et nord.

Sur les sites d'informations norvégiens, on peut y apprendre ceci :

" Le glacier constituait une voie de transport essentielle avant la construction des routes en Norvège occidentale. Parcourir le Jostedalsbreen à ski était le moyen le plus pratique pour atteindre les villages de fjords isolés des districts du Nordfjord et du Sogn. La seule autre alternative des habitants était de circuler par voie d’eau, ce qui impliquait un prélèvement de taxes bien plus important sur les bateaux à rames à l’intérieur et à l’extérieur des immenses bras du fjord."

 

On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal

Nous rentrons à notre chalet après cette visite trop courte. Nous avons hâte de prendre un peu plus de temps les deux jours à venir pour des balades plus longues qui nous permettront d'apprécier quelques vues furtives sur ce géant de glace qui, bien que visible de partout, ne se laisse pas facilement appréhender dans sa totalité. 

En Norvège, il n'y pas beaucoup de trains mais un fjord peut en cacher un autre ! Nous avons donc quitté le Sognefjord la veille pour retrouver l'après-midi qui suit le ... Nordfjord, dans lequel se déversent les eaux du Jostedalbreen lorsque le soleil de l'été vient chatouiller la calotte glaciaire, lui faisant couler quelques larmes qui se regroupent en torrent en bas de la vallée.

Nous devons nous rendre au pied du Briksdal, un bras du Jostedal accessible à distance de marche. Sur la carte et à vol d'oiseau, 20km a peine nous séparent de notre destination ; mais avec le relief norvégien, ce sera pratiquement 6 fois cette distance qu’il nous faudra parcourir en voiture pour rejoindre notre objectif de la journée. Bon, en même temps, à vol d'oiseau c’est le glacier du Jostedal dans la moitié de sa longueur qu’il aurait fallu traverse, et mieux vaut être bien équipé pour affronter un glacier !

A mi-chemin, nous faisons une halte à Olden. Petit bourg sans prétention, mais comme la plupart des villes norvégiennes, l'emplacement vaut souvent le déplacement à lui seul !

Ici commence le ballet des cars de touristes fraîchement débarqués du ferry pour aller voir le Briksdal. Facilement accessible et indiqué dans tous les guides comme étant le must à faire dans la région, l'endroit est surpeuplé [à relativiser par rapport au taux de fréquentation touristique en Norvège !].

Nous mangeons dans un café du coin avant de continuer notre route [au menu frites et pizza, ce sont les enfants qui seront contents du régime alimentaire de ce séjour où, il faut le dire, la cuisine ne nous aura pas emballés]. A mesure que nous avançons, le lac glaciaire Oldevatnet s'étire et s'élance avant d'arrêter sa progression au fond de la vallée. Le ciel épouse une eau turquoise et la couverture nuageuse vient donner une teinte métallique à ce miroir dans lequel se reflète la silhouette de l'horizon montagneux.  Le paysage qui en résulte, à la symétrie parfaite, ressemble à ces accordéons en papier que l'on accroche en guirlandes.

On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal

Nous garons la voiture au premier parking que l'on rencontre. Je dis premier car un deuxième parking beaucoup plus grand se trouve un peu plus haut. Boutiques souvenir, cafés en terrasses et plateforme pour les départs de trolleys [appelés Troll cars] à la mécanique bien huilée y sont aménagés aussi. Heureusement, pour ceux qui veulent se rendre au glacier à pieds, un chemin piéton est prévu à l'écart de la route carrossable. 

Nous marchons une bonne petite heure sur un chemin qui monte et serpente, avant d'apercevoir le Briksdalbreen. TonMoutard suit bien, il commence à avoir un sacré rythme pour de si petites jambes. Nous croisons quelques panneaux qui indiquent les différents endroits où se situaient le glacier à différentes époques. Celui-ci aura fait le yoyo en progressant puis cédant du terrain avant de finalement entamer une régression pour reculer de plusieurs centaines de mètres :" Après avoir progressé et détruit de grandes étendues de terres au 18e siècle, le glacier a nettement reculé jusqu’aux années 1960. Il a repris sa progression à la fin des années 1990, cette période étant marquée par de plus fortes chutes de neige hivernales. Aujourd’hui, le glacier a à nouveau reculé en raison d’hivers plus secs et d’étés plus chauds."

Au pied du glacier, on s'arrête aux rives du lac, on ne pourra pas avancer plus loin. Une foule de touristes chinois immortalisent ce paysage et les perches à selfies battent pullulent. Nous redescendons ensuite à pas tranquilles vers la voiture avant de rejoindre notre chalet où l'on passera les deux prochaines nuits.

On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal

Tenu par une famille de fermiers, notre hébergement s'avère spacieux, cosy et confortable et la propriétaire d'une gentillesse sans nom, avec en prime un rapport qualité prix extrêmement favorable et étonnamment peu cher par rapport à la qualité des prestations, comparativement aux standards norvégiens.

Pour la journée, nous décidons de faire le matin une randonnée au départ du gite, de revenir manger le midi et finir l'après-midi tranquillement au bord du lac Oldenvatnet.

Le paysage est rythmé par des vues sur pléthore de cascades dont le ruissellement parcoure les murs des falaises avant d'atterrir dans les lits des ruisseaux dans un vacarme tonitruant. Ce bruit est omniprésent dans la vallée. Au bord du lac que nous avons pu admirer lors de notre randonnée matinale depuis des points de vues somptueux, nous gouttons aux dernières framboises de l'été avec délice.

On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal
On my way to Norway - Autour du glacier de Jostedal

Nous passons notre dernière nuit dans cet endroit si paisible et à l'accueil si chaleureux.

Notre prochaine destination sera plein ouest, dans un endroit un brin plus agité. Pourvu que le ciel ne nous tombe pas sur la tête ! Nous avons eu l'idée saugrenue de dormir dans un phare ...

Copyright protection
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article