Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes

 visiteurs à suivre nos aventures !

Copyright protection

La ville de Bergen est la 2ème plus grande ville de Norvège après Oslo. Son nom signifierait "prairie entre les montagnes". Pour le reste, j'ai trouvé cet extrait Wikipedia très parlant :

"Bergen est surnommée la ville de la pluie ou la Seattle européenne, bien qu'avec 150 jours de précipitations supérieures à 0,25 mm, Seattle se rapproche plus des conditions de fréquence pluviométrique mensuelle de la Galice en Espagne... De plus, les précipitations annuelles moyennes ne s'élèvent qu'à 950 mm à Seattle, alors qu'à Bergen, ce ne sont pas moins de 2 250 mm qui s'y abattent. Les plus fortes pluies enregistrées à Bergen en une seule journée ont cumulé 192,2 mm. Plus récemment, entre le et le , Bergen a connu 85 jours consécutifs de pluie. Avec ses 240 jours de précipitations supérieures à 0,1 mm, peu de villes de basse altitude et de plus de 100.000 habitants parviennent à une fréquence aussi élevée... Jusqu'à récemment il y avait dans certaines rues des distributeurs de parapluies, totalement inutiles, étant donné qu'en raison du vent, ceux-ci se brisent et remplissent les poubelles de la ville. Une blague est bien connue des Bergenois : un touriste demande à un enfant si la pluie s'arrête quelquefois de tomber à Bergen ; « Je ne sais pas, je n'ai que huit ans » répondit celui-ci. Un dicton local dit aussi que « tous les Norvégiens naissent des skis aux pieds sauf les habitants de Bergen, qui naissent un parapluie à la main. », mais que cependant seuls les touristes utilisent des parapluies… les locaux ont transigé depuis longtemps et sortent en veste de pluie et bottes en caoutchouc. S'il pleut autant à Bergen, c'est parce que la ville est entourée de montagnes : les nuages venus de l'océan se brisent et se vident sur la ville."

C'est la 2ème fois que je visite Bergen, et sur 4 jours de séjour cumulés et au regard de ce qui est cité plus haut, je peux quand même prétendre à quelques heures d’ensoleillement et une journée entière sans pluie, ce que je considère être un grand honneur !

Notre séjour débute dans dans cette ville à la réputation "humide" mais à l'accueil chaleureux. Nous sommes tellement emballés que nous entamons notre visite touristique dès la sortie de la zone douanière en arpentant les couloirs de l’aéroport. Bon, en vrai, nous avons paumé 2 boites de Lego achetées pour Ton Moutard à l'aller et vu la somme, nous nous dirigeons vers le bureau des objets trouvés pour les réclamer. Nous perdons deux bonnes heures avec ces c... pardon, cette petite étourderie de rien du tout.

Nous logeons au youth hostel qui se situe au pied du mont Ulriken dominant la ville de bergen. chic, nous nous sentons encore frais et pimpant devant toute cette jeunesse insolente malgré les cernes et les cheveux blancs quelques signes qui confortent l'âge de raison, mais c'est rien du tout ! Bien sûr, je vous le donne en mille Emile : il pleut. Je profite d'une petite eclaircie aha aha baisse de pluviométrie pour admirer la vue imprenable sur le site, Bergen n'aurait pu être ville norvégienne si elle eut été posée ailleurs qu'à l'embouchure d'un fjord.

Dans la salle commune de l'auberge, je suis impressionnée devant le nombre d'épingles posées sur le carré France de la mappemonde, recueillant l'origine des visiteurs. Les français sont décidément d'éternels voyageurs !

On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres

Le lendemain, nous profitons de la matinée pour visiter la ville. nous souhaitons en effet lever le camp à l'heure de la sieste de TonMoutardBis, les voyages en voiture étant grandement facilités lorsque ce dernier est dans les bras de Morphée.

On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres

Ce jour-là se tient sur les quais du port jouxtant le quartier bryggen, un festival d'anciens bateaux à vapeur. Le premier bateau que nous visitons, le Stavenes, date du début du 19ème et raconte une anecdote rocambolesque de la biographie de l’astronaute américain Jeff Hoffman. Celui-ci était skipper au bord du Stavenes et aurait été arrêté pour absence de permis, cette affaire lui ayant valu quelques complications dans sa carrière d’astronaute [c’est du moins ce que j’ai compris, accent norvégien et moutard bavard oblige ! Ça se trouve, j’ai tout compris de travers ?!].

A l’heure du déjeuner, nous mangeons des « chiens chauds » sur une des buvettes installées pour l’occasion. Il y en avait à la viande de rennes, mais j’avoue ne pas avoir osé. Sous la pluie, nous continuons la visite du petit quartier de Bryggen avec ses jolies maisons en bois. 

Nous assistons ensuite à un défilé de véhicules anciens : camions de pompiers, engins agricoles, voitures en tous genres ... TonMoutard est en extase.

On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres

Nous attendons la fin du défilé pour remonter vers le petit lac de Lille Lungegårdsvannet et nous croisons en chemin quelques dessins street art ainsi que les fameux véhicules de pompiers vus au défilé et qui se faisaient rentrer au bercail.

On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres

En milieu d’après-midi, nous quittons Bergen pour rejoindre notre étape au bord du Sognefjord, le plus long et large fjord du pays. Sur la route, les paysages sont d’abord vallonnées puis grimpent au fur et à mesure que nous nous éloignons de Voss [station de ski réputée dans la region] avant de redescendre vers le fjord. Notre gîte [un chalet en camping, l’option que l’on privilégiera pour la quasi totalité de nos hebergements] nous attend à quelques encablures de Vik et est assez proche de Vangsnes d'où partent les ferry pour l’autre rive, ferry que nous prendrons le lendemain. 

Pendant que l’homme part à la chasse [aux courses], je fais une petite balade avec les enfants avant d’atterrir à l’aire de jeux. L’endroit est calme et reposant, je sens qu’on va bien dormir.

On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres

Après notre première nuit en camping  - à la norvégienne hein ? Le chalet étant équipé tout confort - et un réveil avec vue imprenable depuis le balcon - faudra que je pense à installer un fjord au pied des fenêtres de ma chambre, nous reprenons la voiture direction Vangsnes pour embarquer sur le ferry et traverser de l'autre côté du Fjord.

Le ferry nous dépose de l'autre côté de Balestrand. Pour nous y rendre, nous empruntons une très jolie route bordant un mini bras du Sognefjord aux eaux turquoises et coiffé d'une végétation luxuriante.

La principale attraction de la ville est son élégant hôtel Kviknes, un des plus anciens et plus grands hôtels tout en bois dont le raffinement rappelle l'architecture victorienne tout droit sortie d'un roman d'Agatha Christie. Ajoutez à cela l'emplacement au bord d'une eau calme, parfois brumeuse ... et si profonde [de quoi faire disparaitre des cadavres à tout jamais ... quand on sait que le Sognefjord peut descendre jusqu'à 1300m en dessous du niveau de la mer] ; tous les ingrédients nécessaires à la production d'un bon roman à la scandinave sont ici réunis.

Bon, j'avoue, le seul vrai suspens qui m'a tenue en haleine quelques était de savoir si j'allais pouvoir gouter cette fameuse soupe de troll ... hélas ce ne sera pas possible car le restaurant qui la propose est fermé ce jour ! mince, il faudra se rabattre sur un malheureux fish & chips.

Nous faisons une incursion à l'église St. Olaf avant de reprendre la jolie route empruntée à l'aller. Le soleil est de retour [pour quelques minutes, faut pas déc!] et ces quelques rayons suffisent à illuminer l'eau glaciaire pour en révéler toute la splendeur. Le ferry nous dépose sur la route à flanc de fjord [je commence à compter le nombre de fois où ce mot a été cité !] qui nous mènera vers le jostedalbreen [glacier du Jostedal] où la promesse de belles promenades nous attend.

A suivre ...

 

On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
On my way to Norway - De Bergen au Sognefjord par les terres
Copyright protection
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article