Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes

 visiteurs à suivre nos aventures !

Copyright protection

Je rêverai de pouvoir en toute conscience prétendre que notre famille ne consomme plus du tout de plastique, ne génère plus régulièrement tous ces kilos de poubelles annuelles, et ne contribue pas à dégrader encore plus chaque jour la qualité de l'environnement et accentuer la mise en péril de l'avenir de notre planète.

Cela fait des années que nous consommons le plus responsable possible en épluchant les étiquettes quand bien même celles-ci arborant le label bio ; des années que nous achetons notre panier hebdomadaire de légumes de saison à notre producteur maraîcher via notre AMAP car il ne suffit pas d’acheter bio, encore faut-il acheter local ; des années que je ne me maquille plus et que je n’utilise plus de déodorants [je te rassure ami lecteur, je ne sens pas le fauve pour autant ; j'ai juste réduit conséquemment ma consommation de viande et je mange plus sainement, alors du coup je sue toujours autant bien sûr mais je ne sens pas le phacochère - merci Pumbaa -  à chaque fois que j’ai un coup de chaud et ne suis pas obligée de me tartiner de tonnes de parfums et autres cosmétiques pour cacher mon odeur fétide]. Je vais même te confier un petit secret : il m’arrive très souvent de ne pas m’épiler et de ne me laver les cheveux qu’une seule fois par semaine ; je réduis ainsi en conséquence l’usage du shampoing [j’avoue par contre ne pas être prête pour le no poo] ; je lave les garçons ensemble dans le bain lorsque je ne me joins pas moi-même à eux [ce qui au passage présente l'avantage d'un gain de temps et des moments de qualité en famille]. Bon, je te rassure encore une fois hein ! Je ne vis pas dans une caverne avec pour seul vêtement quelques feuilles de vignes et pour unique repas la maigre cueillette du jour dans le bois municipal. Je vis dans la société moderne, mais comme beaucoup, je trouve que cette société s'emballe et qu'il faut lui donner un coup de frein si on ne veut pas que celle-ci nous emmène droit dans le mur !

Pendant de longues années, nous avons également pu nous passer d'avoir une voiture et nous avons cru pouvoir tenir bon ; et lorsque TonMoutard est arrivé, nous avons même pu traverser les deux premières années comme ça ... mais nous avons fini par craquer et je crois que nous aurions pu mieux définir nos besoins avant de nous lancer.

Aussi à chaque naissance, j'ai pu m'adonner au plaisir du tricot pour faire une jolie layette. Mais là aussi, je n'arrive pas à me motiver sur la durée et je rêverai pouvoir confectionner plus souvent de jolis choses pour les garçons et pour PapaMoutard !

L'anniversaire zero déchet ou presque

Cela fait des années que je boude les soldes et autres appels aux orgies consuméristes généralisées car personne n’est plus sensé ignorer le vrai coût des choses [mais pour être tout à fait honnête, j'ai craqué une fois l'été dernier, bouh]. Bichon numéro bis réutilise toute la garde-robe de son grand moutard de frère, et j'écume les brocantes et les groupes facebook de vente d'occaz pour habiller TonMoutard. Pour équiper le nouvel appart en meubles, j'ai fait la plupart de mes achats sur le bon coin et pour donner une nouvelle vie à ceux qui restent, je compte me mettre au decopatch.

Alors oui, cela fait un moment que nous faisons un certain nombre de petites choses et tout cela cumulé sert bien à quelque chose, mais ces petites choses ne sont pas assez face à l'ampleur des dégâts et à l’urgence de la situation. Il n'y a plus besoin de faire la démonstration qu'il est l'heure de changer de mode de consommation de façon drastique. Pour mieux freiner, il faudrait accélérer : la reconversion, la décroissance, la prise de conscience.

J’ai une grande "obsession" ou du moins, quelque chose qui me tient vraiment à cœur : que mes enfants soient sensibles aux questions environnementales, à l’écologie, au bien-être animal, et qu’ils sachent privilégier le bien immatériel au plaisir matériel. Comment leur transmettre tout cela si on ne leur donne pas l’exemple ? Comment les y amener sans leur donner l'impression de les charger d'un fardeau que la génération précédente n'a pas su leur éviter ?

Plusieurs réponses à ces interrogations sont possibles. D’abord, si en tant qu’adultes et parents nous ne sommes pas parfaits, nous pouvons être perfectibles. Se tromper, essayer, abandonner, réessayer de nouveau, explorer de nouvelles pistes, ... le cheminement qui réconcilie nos interrogations, nos convictions et nos actes n’est pas un long fleuve tranquille. Alors, sans être un exemple pour nos enfants, montrons nos propres vulnérabilités et surtout comment en prendre soin ! Ils apprendront l'empathie envers les autres et envers eux-mêmes, et je crois sincèrement que c'est le début de tout.

La quête de la simplicité est une autre voie possible. Nous accumulons toujours trop de jeux, qui sont trop sophistiqués, trop techniques, trop pédagogiques, trop ciblés, trop orientés, ... trop de trop de choses et pas assez de peu de choses. Alors faisons le tri dans nos acquisitions, osons devant nos familles et amis qui veulent faire plaisir en offrant d’exprimer notre besoin de nous recentrer sur des cadeaux apporteurs de valeurs : un spectacle avec mamie, un atelier avec papy, un abonnement à des activités de loisirs, ... car le plus beau que l’on puisse offrir à un enfant c’est le temps qui fabrique de jolis souvenirs. Difficile bien sûr de lutter contre la croyance que l’on a tous reçue [car oui, je suis convaincue que c'en est une] qu’un enfant a besoin de jouets colorés, bien pensés, attractifs ... pour s’amuser ou apprendre. Et s’il faut absolument offrir quelque chose de matériel, achetons responsable, achetons durable, dirigeons-nous vers des jouets simples, qui stimulent l’imaginaire et, allez, osons le mot : favorisons aussi l’ennui !

Le jeu est également un moteur idéal pour emmener les enfants sur le terrain des sujets plus sérieux [Attention ! Le jeu est pour autant une affaire très sérieuse pour un enfant]. C’est ainsi que, pour l’anniversaire bis de TonMoutard, j’ai tenté de mettre en pratique concrètement tous mes beaux discours. 

J'avais déjà dans ma boite magique tout le matériel nécessaire pour s'adonner à des activités de loisirs créatifs. Nous sommes donc allés simplement piocher dedans ainsi que dans notre imagination pour réaliser avec ce qu'on avait sous la main, les cartons d'invitation à l'anniversaire avec les copains de classe et de voisinage prévu ce dimanche. C'est devenu en effet une institution, nous aimons réaliser des cartes de vœux personnalisées [à Noël, aux anniversaires] à offrir à nos proches et ça donne toujours des résultats très sympas.

L'anniversaire zero déchet ou presque

Je m'aperçois que, l'air de rien, ces petites activités qui consomment peu de matériel [du papier, quelques feutres ou stylos, du fil, une paire de ciseaux, un tampon et de l'encre] permettent de réaliser pratiquement tout ce qui nous passe par la tête ; avec à la clé tout le programme de maternelle revu au passage :

- Découper une forme, faire des ronds de même taille à l’intérieur de la forme et muscler les petits doigts, s’orienter sur une ligne imaginaire pour maîtriser le geste d’écriture.

- Couper du fil à l’aide d’un étalon [un stylo lambda suffit] pour faire des longueurs identiques, compter le nombre de cartons restants à faire au fur et à mesure et renforcer au passage les notions de mathématiques.

- Épeler les prénoms des copains pour en deviner la bonne orthographe et renforcer lecture et dictée.

S'amuser à inventer et assembler des éléments qui racontent une histoire, se projeter à travers ses petites réalisations dans le futur et renforcer les liens sociaux ... Les enfants font tout cela avec un naturel désarmant, et ce sont nous finalement parents qui apprenons le plus à leurs côtés !

Pour les activités le jour J, nous allons essayer d'appliquer le même principe pour réaliser nos animations : du carton, des ciseaux, de la peinture et des pinceaux, du liquide vaisselle et des colorants alimentaires, quelques bouteilles d'eau, du PQ, le stock de jouets existants et des objets ramassés dans le jardin. Tu ne vois pas le rapport entre la mer et les poissons [comme aurait pu dire mon cher beau-papa] ? ... Réponse dans quelques jours, prends ton mal en patience !

Copyright protection
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article