Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes

 visiteurs à suivre nos aventures !

Copyright protection

Ce dimanche, j'ai laissé tomber la course du Paris-Versailles [rhume 1 - TaServiteuse 0 ... comme 0 préparation et certainement un gros manque de motivation ... ah, on me dit dans l'oreillette que j'ai bien fait car de toutes manières, il a plu toute l'après-midi des cordes à faire manger de la bonne boue à un coureur sur la côte des gardes glissante comme du savon de Marseille, mon honneur est sauf. On va donc dire plutôt que j'ai abandonné la perspective moyennement attirante d’attraper la crève ... ], ceci pour entamer un autre genre de courses non moins éprouvantes : le marathon des anniversaires.

Lorsque ton bichon chéri ou ta poupette d'amour boucle une année ; tu fêtes sa première, deuxième et éventuellement troisième bougie tranquillement au sein du cocon familial, entourés de papi-mamie-cousin-cousine-tonton-tata-titi-Grosminet et ce beau monde te suffit laaaaargement ! Mais dès la porte de la maternelle franchie par ton lutin ou ta lutine, tu entres en même temps dans un univers parallèle où, une fois dans l'année, tu as l'impression d'être dans le film "Une journée sans fin", à sans cesse avoir l'impression de revivre la même chose un paquet de fois de suite.

Bah oui, TonMoutard se faisant chaque année de nouveaux copains en classe ; il y a de grandes chances que les parents des copains deviennent tes copains aussi et qu’ils fassent désormais partie de ton cercle d’amis avec qui tu apprécies partager les événements heureux dans ta vie ; et les enfants de tes copains grandissant avec TonMoutard, il y a des chances certaines que TonMoutard devienne copain avec les enfants des copains aussi ... et c'est comme cela que tu te retrouves à compter le nombre de cartons d'invitation quelques semaines avant les dates fatidiques en te disant que tu n'y arriveras jamais !

Mais finalement, le moment de panique ne dure que quelques secondes et s’estompe vite pour laisser la place à un plaisir renouvelé de trouver une idée de recette pour le gâteau, les jeux pour nourrir l’énergie fulgurante de quelques moutards en furie et le fil conducteur des après-midi que tu t’apprêtes à vivre avec tout ce joli petit monde.

Allez, on débute aujourd’hui le premier round en famille ; et comme nous sommes en pleine préparation de notre prochain WE, la thématique était elle au moins toute trouvée ! 

Le marathon des anniversaires

Pour commencer, cassez des œufs et ajoutez du sucre, mélangez bien jusqu’à ce que ça blanchisse, ajoutez du beurre, prenez de la farine [versez dans la, versez dans la terrine, quatre mains bien pesées ... ah non ça c’est la recette du cake d’amour de peau d’ane ! Nous on veut un gâteau d’anniversaire ... avec beaucoup d’amour aussi oui! ] et enfin de la levure chimique, une pincée de sel et battez bien en évitant les grumeaux ... enfin si, votre tendre progéniture objet de toute votre attention peut participer en tant qu’aide cuisinier bien sur, elle en sera ravie. Ajoutez un ingrédient magique : du jus de citron. Bravo, vous avez reconnu la recette du quatre-quarts. Vous en ferez deux !

Sortez ensuite avec vos petits schtroumpfs pour leur faire prendre l’air. 

Rentrez faire la deuxième partie de la recette : le glaçage et la déco. Préparez le nappage avec du chocolat pâtissier et de la crème fraîche réchauffées lentement et à feu doux. 

Prenez un des deux quatre-quarts, coupez quelques cubes que vous empilerez au-dessus du premier à l’une de ses extrémités en étalant généreusement de la confiture de myrtille pour monter les étages ; vous aurez entre temps posé ledit premier quatre-quarts dans le sens de la longueur. Enduisez de glaçage au chocolat et collez avec application et en évitant les trous, des gâteaux paille d’or sur la pièce montée. Fabriquez un petit drapeau en papier à enrouler autour d’un cure-dent et rassemblez quelques mikado [la petite faiblesse qui vous perdra ... pardon ! Peut pas m’empêcher] puis disposez le tout en piquant dans la pâte, et si vous avez des éléments de décoration sous la main, n’hésitez pas à en user généreusement [oh, tiens ! Un Lego architecture ...]. Et voilà, le tout est joué.

Une fois terminé, vous obtiendrez quelque chose qui ressemble à peu près à ça :

Le marathon des anniversaires
Le marathon des anniversaires
Le marathon des anniversaires
Le marathon des anniversaires

Alors vous avez trouvé ? Mais non vous ne suivez pas ! C’est pas un château fort, c’était un des thèmes de l’année dernière ça ... je vous ai même mis quelques indices pourtant : it’s the Big Ben voyons my dear ! Comment ça, noooon, c'est pas une déclaration d'amour à destination de Theresa May ... bien qu'on les aime bien les rosbifs ! Mais oui, c'est le gâteau d'anniversaire des 5ans de TonMoutard ; car Londres il visitera dans 2 semaines et Londres il voulut donc goûter dans son assiette. And it was très delicious et tout le monde en a repris twice ... ou presque. 

Happy birthday mon petit chat adoré, alors ça fait quoi d'avoir 5 ans ? Miaou.

 

 

Le marathon des anniversaires
Copyright protection
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article