Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes

 visiteurs à suivre nos aventures !

Copyright protection

Le matin, nous quittons Briksdal que nous avons tant apprécié pour nous rendre plein ouest. Nous faisons une halte à Nordfjordeid, chef-lieu du Nordfjord. 

Nous déjeunons au centre commercial du coin. Au menu, je vous le donne en mille : des pâtes froides en sauce [miam]. Nous nous consolons par la magnifique vue sur le fjord et TonMoutard [qui ne perd pas le nord ... fjord, ha ha !] avec une boîte de lego dénichée dans un magasin de jouets, un lego technique de toute beauté [re miam].

A la sortie, nous sommes attirés par une curiosité mentionnée dans notre guide d voyage. Il s'agit d'un atelier de (re)construction d'un ancien drakkar (appelé Myklebustskipet) dont les vestiges ont été retrouvés à l'intérieur d'un tumulus près d'une ferme, dans les environs de Nordfjordeid. Y auraient été enterrés aux alentours du 9ème siècle apr. J.-C. suite à leur crémation [selon le rite viking de l'époque] un chef [ou roi] norvégien avec ses soldats après que ceux-ci furent vaincus lors d'une bataille. Le navire ayant dû servir de bois de chauffage, seuls les clous - intacts - ont été retrouvés [vu la fournaise, en effet une grande partie du métal a dû fondre] ; ceci permit toutefois de déduire l'envergure du navire qui aurait pu atteindre les 30 mètres de long d'après le nombre de clous subsitant, ce qui en ferait [en plus d'être le plus ancien] le plus grand drakkar dont les traces ont été retrouvés à ce jour en Norvège. Les fouilles ayant eu lieu au 19ème siècle ont également révélé d'autres objets [boucliers, matriçage, etc.] permettant de compléter la saga.

Une équipe d'artisans charpentiers spécialisés s'est mis donc en tête de reconstituer le plan, construire puis mettre en mer un nouveau drakkar flambant neuf, qui pourrait être la copie conforme de son jumeau médiéval. Le chantier dure depuis 2016 et devrait se terminer en 2019. En attendant, il est ouvert aux visiteurs qui peuvent suivre l'évolution de la construction et de participer aux frais occasionnés. 

Après cet instant culture, instant jeux en plein air puis nous remontons la rue principale bordée de belles façades de maisons en bois et continuons notre chemin le long du fjord.

On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest

Nous sommes pressés d'arriver à notre gîte ... un peu spécial : Krakenes Fyr.

J'avoue que lorsque je cherchais un hébergement pour cette étape et que j'ai vu cette offre de nuit dans un phare, je ne me suis pas trop posée de questions et j'ai sauté sur l'occasion [en me ruinant au passage, gloups !]. Cette idée de dormir dans un endroit isolé du reste du monde [adieu la 4G ! Noooon, attends, je ne peux même pas lire mes blogs favoris ?!!! Aaaaargh, misèèèèère !!!] et puis,  ce goût du risque, quoi c'est pas dangereux peut-être de dormir dans un lieu battu par des vents à édenter une baleine hein ? C'est la méga aventuuuuure quoi ! Bon OK, les portes sont blindée et l'endroit est insubmersible, mais quand même !

Bref, nous sommes tous très excités à l'idée de passer une nuit dans cet endroit si particulier. Et en effet, comme une mise en bouche, la route qui y mène traverse l'île de Vågsøy et est digne d'un remake du seigneur des anneaux et, arrivés sur place, nous ne sommes pas déçus : Un petit bâtiment blanc posé sur une terrasse taclant les falaises au beau milieu de nulle part.

Vient ensuite une succession de pluie, vents, tempête, éclaircie, re pluie, arc-en-ciel, re pluie, re soleil, re re arc-en-ciel ... un vrai festival de couleurs ! Je manque à chaque fois que je sors l'objectif pour essayer de capter ces moments, au choix de me le prendre dans la figure ou de lui faire faire un saut périlleux de 20 mètres dans le vide ; j'aperçois au loin notre hôte qui tente de faire pareil, on se fait un signe en rigolant. Elle nous dira plus tard que, bien que les conditions météorologiques sont abrupts, ce type de météo n'est toutefois pas si fréquent et qu'elle n'avait jamais vu, depuis qu'elle s'occupe des lieux, deux beaux arcs-en-ciel qui se succèdent en moins d'une heure. 

De mon côté, je redeviens une vraie petite fille et je suis tellement impressionnée que je n'arrive pas à décrocher de ce spectacle ! Les enfants prêtent l'oreille deux secondes mais s'en détournent rapidement et restent sagement à l'intérieur ; TonMoutard occupé avec son légo et TonMoutardBis à donner des sueurs froides à son père en courant et grimpant partout. Je ne lui facilite pas la tâche en replongeant moi-même dans l'âge déraisonnable des petites moutardes en jupe courte. Ce soir, PapaMoutard a trois enfants à surveiller ! 

Je finis enfin par rentrer. On mange, on couche les garçons et on attend que la lumière du phare s'allume. TonMoutard aurait bien voulu veiller pour voir ce moment, mais il sombre dans les bras de Morphée bien avant. Il nous demande avant de fermer les yeux de le réveiller le moment voulu, mais je n'en ai pas le cœur. Je lui chuchote une à deux fois à l'oreille histoire de dire que j'ai tenu ma promesse puis l'abandonne rapidement à ses rêves, il dort si paisiblement, on lui racontera et montrera photos et vidéo à son réveil.

On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest
On my way to Norway - A l'ouest des fjords de l'ouest

Le lendemain matin, nous faisons un dernier tour dans le bâtiment. Il y a la vieille machinerie qui n'est plus utilisée [le phare étant automatisé], d'anciennes photos et des cartes maritimes.

Nous remercions notre hôte pour son accueil chaleureux et discutons un peu de notre itinéraire. Elle nous recommande vivement de visiter l'ancien monastère de Selja, sa fille y ayant un job d'été en tant que guide ; ce serait drôle de la croiser.

Nous remontons le chemin emprunté la veille et cette fois-ci, malgré le temps maussade, il ne pleut pas. Nous nous posons 5 minutes avec TonMoutard sur la magnifique plage de Refvik et regrettons de ne pas pouvoir y rester plus longtemps.

Nous quittons Vågsøy par le grand pont qui relie l’île au continent pour traverser un chapelet d'autres îles sauvages, visiter un vieux monastère en ruine en compagnie de Blanche Neige, subir une double attaque coordonnées par des trombes d'eau épaulées de moustiques et se faire mener en bateau par un MoutardBis aux bras et aux jambes trop courtes pour savoir manier correctement le gouvernail, aïe ! 

Nous n'avons pas fini d'être surpris !

Copyright protection
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article