Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes

 visiteurs à suivre nos aventures !

Copyright protection

Nous quittons Vågsøy direction Selja en suivant la route sinueuse bordant la mer de Norvège.

L'article Wikipedia concernant l’île nous apprend que la région a été le théâtre de grandes manœuvres militaires durant la seconde guerre mondiale. Il est vrai que l'on oublie que la Norvège a été occupée aussi par les nazis, et que les opérations stratégiques menées par les alliés ont grandement contribué à l'issue que l'on connait. 

Arrivés à Selje, nous nous renseignons sur les horaires de départ des bateaux pour l'ile de Selja en vue de visiter le monastère. Le prix de la traversée est exhorbitant et nous nous questionnons sur l'opportunité de le faire finalement. On note les horaires, allons nous sustenter dans un café [vous aurez deviné le menu ... quoique, on mange tout de même quelque chose qui ressemble vaguement à une carbonade mais sans la sauce, ça nous change] et allons nous poser sur une petite plage en attendant de nous décider.

 

On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords

Je presse PapaMoutard Nous nous concertons tranquillement pour finalement prendre la décision de faire quand même la visite. Après tout, TaServiteuse ne sait pas renoncer nous ne sommes pas venus ici pour rien.

Nous revenons donc au port à l'heure du départ annoncée et embarquons avec Blanche Neige pour l'île des 7 nains de Selja. Si si, notre guide, avec ses cheveux noirs de jais, sa longue robe rehaussée d'une tunique rouge et sa peau très claire, c'est bien un personnage de conte qui se tient devant nous [et accessoirement la fille de sa mère, aussi rousse que la fille est brune ... vasy-voir l'article précédent si tu n'as pas tout suivi].

Dans notre yacht de plaisance, nous avons le droit de monter dans la cabine du capitaine. Les enfants sont en extase, surtout le plus jeune des deux. Ce dernier n'arrête pas de rôder autour du tableau de bord avec tous ces boutons qui lui font du charme [pardon, j'y connais rien en engins qui flottent et ne maîtrise pas les termes té-cheu-niques, donc j'appelle ça un tableau de bord moua] ; notre jeune matelot en herbe se fait tellement insistant que le capitaine décide de le prendre sur ses genoux. Et voilà, ni d'une ni d'eux, encore une victoire de TonMoutardBis, le regarder c'est l'adopter ! Un vrai petit séducteur.

On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords

Nous mettons pieds sur l'île. Nous avons encore une fois droit à un changement total de décor. Nous passons d'un relief accidenté planté de sapins à un paysage de tourbes et de bruyères, le voile diffus de brume qui nous entoure ajoute une touche mystique à ce tableau. On se croirait en Ecosse ou en Irlande, et en effet ... notre guide nous apprend que le monastère aurait été fondé par une princesse chrétienne [qui deviendra Sainte Sunniva, patronne de tout l'ouest de la Norvège] en fuite avec ses campagnes depuis l'Irlande pour échapper à l'envahisseur païen qui voulait l'épouser [l'image d'Olive fuyant Brutus me vient à l'esprit, va savoir pourquoi ! Peut-être à cause d'un semblant de ressemblance entre la dulcinée de Popeye et notre guide ? Ah cette tignasse noire et cet espère de tablier !].

La suite de l'histoire est très bien résumée par l'article Wikipedia, fidèle au récit de notre guide :" Les habitants de la région soupçonnaient les étrangers de voler leurs troupeaux, et le roi Håkon était arrivé là pour faire justice. Sunniva priait intensément pour ne pas tomber aux mains des païens. C'est alors, que des rochers tombèrent, et bouchèrent l'entrée de la caverne où elle et ses compagnes avaient trouvé refuge. Elles moururent ainsi, dans la grotte dont elles ne pouvaient plus ressortir. Quelques années plus tard, des miracles eurent lieu sur l'île. C'est ainsi que le roi Olaf fit ouvrir la caverne en 996, et retrouva le corps intact de Sunniva.

Ultérieurement, un monastère bénédictin fut construit sur le site, dont on peut encore voir les ruines aujourd'hui. Pendant le grand incendie de Bergen en 1198, la dépouille de Sunniva fut sortie de l'église où elle reposait, et amenée sur les lieux. Le feu s'arrêta, et le miracle fut constaté.".

L'endroit deviendra ensuite un important lieu de pèlerinage.

Il y a aussi d'autres caractéristiques communes à l'Irlande : la pluie ... et les moustiques.

Notre visite se fera en effet en grande partie sous la pluie ; las, nous nous abritons sous la grande tour le temps que l'averse passe. Nous nous réjouissons un peu trop vite lorsque la pluie cesse car en effet, les moustiques reprennent le relais. Il faut bouger pour éviter de se faire piquer. Nous arpentons donc le site en grimpant jusqu'à la grotte où Ste Sunniva et ses campagnons auraient péri. La vue est imprenable. Nous redescendons avec un peu d'avance sur l'heure de retour au bateau et nous nous y réfugions le temps que le reste du groupe arrive pour repartir à bon port.

On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords

Nous continuons de traverser l'archipel en alternant routes et ferry, avant d'arriver plus tôt que prévu à Ålesund. Nous avons en effet deux marmottes qui ronflent à l'arrière, ce qui nous aide à avaler les kilomètres.

Le lendemain, cataschtroump !!! Nous étions arrivés la veille par un temps radieux, et au petit matin nous déchantons car la pluie est de retour ! Je regrette de ne pas avoir insisté pour passer la soirée à Ålesund car il fait vraiment un temps de chien ... pourri ! Je suis très déçue car aujourd'hui, nous étions sensés emprunter la fameuse route des trolls ... mais mon optimisme est sans faille, j'y crois encore [ooooor, on est vivant tant qu'on est fort, on a la foi quand on s'endort, la raaaage au veeeeentreuuuu ... hum, pardon, une réminiscence d'une Lara Fabionite dont je n'arrive pas à me séparer !]. 

Nous faisons la visite de la ville au pas, si on peut appeler cela une visite ... Et nous repartons direction Åndalsnes.

On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords

Bon, à Åndalsnes il ne fait pas meilleur. La pluie cesse pour recommencer de plus belle.

Je veux y croire encore mais il faut se rendre à l'évidence, la route des trolls ce sera pour une autre fois ! Nous suivons les indications du GPS, et franchement, avec le manque de visibilité et la pluie aidant, arrivés devant un mur sous une chape de plume, nous voyons mal où est-ce qu'une voiture pourrait passer ici, encore moins un camping-car. On s'arrête, je cherche, je regarde bien, oui oui j'entrevois quelques lacets, le bitume est bien passé par là ! Une fois en haut, il y a [normalement] un point de vue. Vous voyez ? Non ? Eh bien c'est normal, on ne voit rien ! Le brouillard est total. Ouin, je reste sur ma faim. Je me promets intérieurement de refaire la route dans l'autre sens le lendemain en fin de journée pour voir cette merveille [trois étoiles au routard quand même !] ; ils annoncent un temps plus clément, ... mais je me résigne et me dis qu'il faut savoir lâcher l'affaire [ce n'est pas mon fort !].

La Norvège est aussi un remède pour l'ego avec son temps imprévisible, apprendre à faire contre mauvaise fortune bon cœur [bla bla bla, la mytho]. Je soigne mon ego malmené dans le sens du poil et on repart. Il y a d'autres merveilles à découvrir plus loin, c'est ainsi !

Pour commencer, il y a ces paysages de désolation, ces lacs, tourbes, cours d'eau, cette magnifique cascade dont le torrent gronde, et la superbe descente vers le Geiranger fjord par la route des aigles. Bien que le temps reste gris, on y voit plus clair. On arrive à notre camping, spartiate par rapport à tout ce qu'on a connu jusqu'à présent ! Je jette encore un œil à la météo, nous avons prévu quelques jolies balades dans le coin, il ne faudrait pas qu'il pleuve ! Mais bon, qui vivra verra ...

On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
On my way to Norway - La façade ouest et le retour aux fjords
Copyright protection
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article