Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes

 visiteurs à suivre nos aventures !

Copyright protection

Il reste quelques bouts de kilomètres à parcourir sur la route panoramique que nous avons pris la veille, à savoir la Sognefjellet. Celle-ci passe par Skjolden avant de bifurquer sur la rive droite du Lustrafjord, un bras du Sognefjord. Comme nous souhaitons visiter l’église en bois d’Urnes qui se situe plutôt rive gauche, nous décidons de prendre la route opposée afin d’éviter la traversée double en ferry. 

Nous faisons la visite de la stavkirke en compagnie d’une guide [rappelle-toi cher lecteur : stav = debout ... parce qu’on commence par l’ossature avant d’ajouter des panneaux, t'as compris le truc ? Et kirke = église]. Notre accompagnatrice nous donne un éclairage historique et esthétique en précisant les spécificités de l’architecture médiévale des églises nordiques ; on parlera d’ailleurs du style d’Urnes. Un style mêlant les univers viking et celte et préfigurant l’art roman qui empruntera à la symbolique scandinave au contact du peuple viking et usera de représentations en entrelacs, végétales et animales ; là où paganisme et déisme se rencontrent. Urnes est une des églises les plus anciennes de Norvège et remonte à la période de l’expansion du christianisme en Scandinavie.  

Les espèces de gargouilles en formes de drakkars que l’on a pu observer à l’extérieur de l'église de Lom par exemple manquent ici à l’appel. L’intérieur est sobre mais assez ouvragé et de belle facture. Le bois est finement ciselé. Je rate malheureusement la moitié des explications, les deux moutards ne manifestant curieusement pas un enthousiasme débordant à écouter la genèse de l’art pré roman nordique ... mais n'hésitant pas à déborder quand même à leur manière. Bizarre !

On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen

Les visites ont l'air d'être calées sur les horaires de ferry et le notre arrivant, nous nous dépêchons de redescendre au port. Nous embarquons à côté d'un tracteur qui renforce la touche déjà très bucolique du tableau.

En face se trouve Solvorn, un joli petit village aux maisons colorées. Nous pensions nous y arrêter juste le temps de déjeuner sur le pouce mais finalement nous restons plus longtemps que prévu, car nous dénichons une petite plage de cailloux que les enfants apprécieront beaucoup. Nous croisons une famille dijonnaise venue à quatre en camping-car [saluons la performance] ainsi qu'une poignées d'autochtones qui osent se baigner ! Il est vrai que le soleil est bien là et que nous frôlons la canicule selon les standards norvégiens mais tout de même ... Brrrr, j'ai froid à leur place.

PapaMoutard diaprait plus d'une heure pour aller chasser le mammouth ... pardon pour ramener deux pôv'sandwiches et une barquette de frittes [qui nous coûtent encore une fois un bras ... à ce rythme-là nous serons bientôt unijambistes ... un peu comme le chevalier noir dans "Monthy Python, Sacré Graal" ; ça te parle ? ça t'en bouche un coin coin la référence méga geek hein !].

On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen

Nous décollons à l'heure de la sieste, nous avons acquis un rythme bien huilé à présent et à chaque fois les trajets s’emboîtent parfaitement niveau timing.

La route passe par Laerdal, un autre village aux maisons colorées mais à l'architecture plus travaillée. Nous avons le choix ensuite entre emprunter le tunnel de Laerdal [plus long tunnel au monde avec ses prés de 25 bornes ... et oui encore un record, tu l'auras remarqué ? Les scandinaves ne font pas dans la dentelle !] ou suivre la route panoramique qui doublerait toutefois notre temps de trajet. Nous n'hésitons pas très longtemps et choisissons la 2ème option. Nous suivons donc la route de l’Aurlandsfjellet [celle-ci mène en effet à l’Aurlandsfjord, un bras du Sognefjord]. Nous ne regretterons évidemment pas notre choix ; encore une fois la route grimpe, louvoie sur un plateau quasiment vide de toute présence humaine et qui accueille des névés en plein été, avant de redescendre par une route raide en lacets. L'image d’Épinal ne fait encore une fois pas défaut.

A un moment sur le GPS, nous nous rendons compte que notre route croise ... quelques centaines de mètres plus bas le tunnel de Laerdal. Non vraiment, je ne regrette pas notre choix ; rester enfermée une demie heure dans les boyaux de la terre, non merci, trop peu pour moi ! Juste avant la descente vers Aurland, un promontoire aménagé sous la forme d'un début de chute d'eau permet d'admirer encore une fois un des bras du Sognefjord et d'en saisir la magnificence. Difficile encore une fois d'imaginer que sous ses falaises, le fond se trouve parfois à plus de 1400m de profondeur !
 

On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen

Au bout de la route, Aurland. Bien que je ne reconnais pas tout de suite, 12 ans plus tôt nous étions 3 amis également arrivés en fin de journée, mais cette fois-ci par ferry depuis Bergen, pour entamer une mémorable randonnée dans le parc national du Hardangervidda. Je suis heureuse d’y être aujourd’hui avec ma petite famille. Pause courses, glaces et goûter [dont un dessert qui porte le prénom de TaServiteuse !] et on repart pour finir les quelques kilomètres de route qui nous reste encore à faire.

On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen

Nous arrivons à Flåm, notre avant-dernière étape avant le retour à Bergen. Nous achetons les billets du train touristique Flåmsbana qui amène le voyageur de Flåm à Myrdal, soit de 0 à 865m d'altitude sur un trajet d'environs 20km, ce qui en fait une des lignes ferroviaires les plus pentues au monde.

[... extrait d'une conversation ordinaire :"Tu as assez d'argent pour payer les billets ?", "Oui oui, je pense. 1000 fifrelins norvégiens ça devrait aller non ?". "OK OK" ... 20mn plus tard ... "Euuuh, loulou, tu peux aller dire à papa de te donner encore 500 fifrelins norvégiens STP ? En fait, il manque des sous !". PS et note personnelle : penser au retour de vacances à vendre un des enfants sur leboncoin pour se faire rembourser les frais du voyage, de toutes façons nous sommes ruinés et nous pourrons plus nous en occuper !].

Nous passons notre dernière nuit à l'auberge de jeunesse, très agréable et bien équipée.

Le lendemain à la gare ... ouaaaah, il y a du monde ! C'est à dire qu'avec les ferrys qui arrivent dans le coin et tout ce que ça charrie, ça se comprend. Il y a même une file d'attente spéciale passagers du ferry sur le quai du Flåmsbana, avec des voitures réservées pour cette catégorie de clients. Celui que nous apercevons atteint encore une fois des proportions inhumaines. Il faut plusieurs mètres de long de cordages pour arrimer ce monstre !

Le train démarre à l’heure indiquée et effectue une ascension en pente douce mais continue. Il s'arrête aux gares intermédiaires pour prendre ou laisser descendre des passagers. Au dernier quart d’heure, une annonce nous indique que nous allons nous arrêter à la cascade de Kjosfossen. Les gens courent munis de leurs planches à selfies pour être aux premières loges. Tout à coup, une musique se met en route et un personnage fait son apparition. Commence un ballet à deux sur une terrasse bordant la cascade. Tu me vois ? Tu ne me vois plus ! Derrière une maison, au-dessus d'un rocher, les deux actrices font semblant de n'être qu'une.

On y voit à peine quelque chose avec le soleil dans la figure et la scène en contre-jour mais on distingue toutefois le spectacle avec ses figures assez ... surprenantes. Leurs bras s’agitent comme pour mimer l’invitation envoûtante d’un personnage féerique ? C’est kitchissime au possible et on y a droit à l’aller et au retour. Les danseuses sont apparemment des étudiantes de l'école norvégienne de ballet et sont déguisées en Huldres, séduisantes dames des forêts dans la mythologie nordique [elles étaient quand même affublées de queues de vaches ou de renards mais c'est un détail ...], qui aimaient charmer les jeunes pâtres à coup de musique ensorcelante ... mais bon, tout cela reste très kitch quand même !

Nous redescendons à la gare de Flåm. Il nous reste encore une demie journée avant de rejoindre Bergen pour notre dernière nuit en Norvège. 

On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen

Nous souhaitons compléter notre tableau de chasse aux fjords par celui qui est vanté comme étant le plus beau et plus sauvage des Fjords de l'ouest, le Naerøfjord, bras du Sognefjord.

Nous quittons donc Flåm pour une halte méridienne à Undredal, petit village à maisons de bois [colorées ... bravo, vous suivez bien !]. Nous nous arrêtons au [seul] restaurant du bled. Celui-ci propose en plus de se sustenter, des dégustations et ventes de fromages de chèvre. Il est situé dans un cadre idyllique au bord du fjord. Nous y mangeons et nous régalons sans nous ruiner [il aura fallu attendre la quasi fin du séjour pour nous réconcilier avec la cuisine norvégienne.] ... Enfin, nous apprécions au détail près que, profitant d'une absence momentanée [moi et TonMoutard pour aller commander une glace et TonPapaMoutard pour un instant popot-pidou], nous avons la mauvaise surprise de découvrir à notre retour que la table a été débarrassé alors que je n'avais pas fini de savourer mon assiette de saumon ... Argh, je suis furieuse. Le serveur propose de me ramener le même plat, mais je me contente d'une autre bière.

Nous levons le camp après une petite ballade, le village est en effet vraiment petit, bien qu'il possède un port qui dessert les ferrys de passagers débarquant sur le Sognefjord et parfois arrivant depuis Bergen.

On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen

Nous empruntons un tunnel [encore ?] direction Gudvangen pour le Naerofjord. Celui-ci est en effet étroit, court [17km] et plus sauvage. Mais pour pouvoir vraiment l'apprécier, il faut prendre de la hauteur et nous n'avons pas le temps d'une ballade, dommage ! Nous croisons un Døle Gudbrandsdal, race de chevaux norvégiens de trait [voisine de celui qu'on voit dans la reine des neiges ... aaaah noooon ! Pas eeeeelle, pitié !]. On s'arrête pour lui dire bonjour, ou plutôt au-revoir ... car [Libéréeeeees ! Délivréeeeeees !] on file tout droit ensuite pour Bergen ... au son du groupe Coldplay qui chante "Paradise".

On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
On my way to Norway - Sognefjord bis et retour à Bergen
Copyright protection
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article