Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes

 visiteurs à suivre nos aventures !

Copyright protection

Ce WE, vous l'aurez remarqué, et plus généralement depuis la fin de l´été ; la plupart des régions de France continuent d´avoir un temps extraordinairement ensoleillé et la météo s’affiche régulièrement au beau fixe ! Alors on en a profité comme tout le monde : vélo, grimpette, pique nique et bronzette étaient au RDV.

Les feuilles mortes ne se ramassent plus à la pelle

Mais avec du recul et un peu de réflexion, sans faire la rabat-joie, on peut se demander s'il faut que l'on se réjouisse de ce temps très clément ? A quel prix payera-t-on cette rallonge de chaleur et de douceur alors qu'on devrait avoir au menu vent, tempêtes et grisaille frisquette ?

J'avoue avoir une faiblesse particulière pour la saison automnale. Elle a quelque chose d'une mélancolie heureuse ou je ne sais comment l'appeler autrement. Les couleurs flamboyantes des feuilles mortes se détachant dans un paysage qui s’éteint doucement ou qui viennent donner écho à un ciel qui se pare de ses dernières nuances de bleu ; comme une ultime salve avant le coup de grâce hivernal ... celles-ci ne sont jamais aussi belles que lorsqu'elles se fanent ... ce paradoxe est touchant, émouvant, rassurant ! Il permet le temps de l'acceptation, le deuil des jours d'été et est comme la promesse attendue de leur retour. 

Quelques photos glanées ici et là lors de différents séjours en France ou à l'étranger :

Les feuilles mortes ne se ramassent plus à la pelle
Les feuilles mortes ne se ramassent plus à la pelle
Les feuilles mortes ne se ramassent plus à la pelle

Au Québec, même le chou-fleur se pare de mille couleurs ... l’été indien viendra-t-il nous faire rêver encore dans quelques années ?!

Les feuilles mortes ne se ramassent plus à la pelle
Les feuilles mortes ne se ramassent plus à la pelle

Le changement climatique est là : records de températures élevées et de sécheresse, ouragans exotiques touchant les côtes européennes, inondations, ...

Je ne sais pas, tout cela a quelque chose d'effrayant et de déprimant ! Mais s'il faut en passer par là, s'il faut un électrochoc pour en prendre conscience, il faudra ce qu'il faudra ! S'il faut qu'une saison se meurt, l'automne était tout désigné ...mais si le sacrifice lui va si bien, faisons en sorte que celui-ci ne lui soit au moins pas inutile ! Redoublons nos efforts pour la planète, notre vigilance et notre mobilisation pour lui rendre justice ... l´automne nous va si bien ! 

Copyright protection
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article