Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes

 visiteurs à suivre nos aventures !

Après un premier article pour raconter nos vacances en Sicile à la dernière Toussaint [Par ici, rappelle-toi !] ... silence radio, disparition dans la nébuleuse de l'oubli ou dans les méandres du néant intersidéral ... NADA !

C'est la première fois en fait que nous revenons d'un voyage avec ce constat : avec TonPapaMoutard, nous sommes un petit chouiya en désaccord sur nos impressions de voyages ... Monsieur a peu apprécié son séjour, Madame est mitigée ...

Il est vrai que nous avons choisi de visiter une seule partie de l'île (l'ouest) en minimisant les trajets. Il est vrai aussi que nous avons déjà vu de plus belles choses, plus impressionnantes, authentiques, douceur-de-vivresques ou rocambolesques, poétiques, sortant-de-l'ordinairesques ou toutes maudesteresques ... mais là, il y a un sentiment de bof-attitude qui revient et qui est assez perturbant !

Il est vrai aussi que TonPapaMoutard, pour avoir visité sa voisine la Sardaigne, qu'il a trouvé plus authentique, plus originale, plus rafraîchissante et apaisante ; a dû développer un biais cognitif par comparaison ... boooon ok ! Il a pas aimé, c'est pas un draaaaame !

Et pourtant, même si elle est parfois sale, la Sicile est belle. Et même si elle ne donne pas, en tout cas à la saison où on y a été, l'impression de vivre follement, elle ne laisse pas indifférent. Et même si parfois on la rêve d'une certaine façon et que la réalité peut nous décevoir, elle nous réserve toujours des petits secrets bien gardés, des moments inattendus, des petits miracles.

Voici donc un petit florilège de nos "bonnes" impressions :

I. Les sites naturels :

La réserve naturelle du Zingaro : Ce n'est pas très loin de l'entrée de cette réserve que nous avons choisi notre lieu de villégiature pour les 4 premiers jours. C'est un site naturel surplombant la mer, jalonné de murs de calcaire tombant à pic dans des eaux turquoises bordées de criques à galets et de grottes bien gardées. Un sentier fait de lacets qui montent et descendent, qui louvoient et dévoilent ou cachent la vue sur le côté opposé de l'île à mesure qu'on s'aventure à l'intérieur de la réserve, permet d'apprécier toute la splendeur des paysages. Une chouette randonnée que nous avons pu faire à la journée, où les enfants se sont bien dépensés, avec des pauses entrecoupées dans des petites plages enserrées et jalousement cachées, en contrebas d'un sentier rocheux, escarpé et pittoresque à souhait. Nous avons dû marcher une bonne dizaine de KMs aller/retour. Cette petite sortie a fait l'unanimité et est une de nos plus chouettes découvertes.

A proximité de la réserve, l'ancien port de pêche de Scopello est également un lieu agréable à voir. Une ancienne pêcherie bordée de rochers découpés [faraglioni], des ancres rouillées entreposées au sol rappelant les anciennes activités de pêche au thon, d'anciens bâtiments transformés en musée, le tout formant un cadre prisé par les touristes l'été et les cinéastes pour le tournage de scènes de films à gros ou petit budget, en toutes saisons [dont une des scènes finales d'ocean's twelve paraît-il]. 

Sur les hauteurs, le vieux village s'articule autour de deux grandes places bordés de fontaines et de grands arbres séculaires, des restaurants et quelques boutiques souvenirs. Nous aurions aimé faire quelques randonnées autour, les campagnes paisibles et endormies nous tentent bien ... mais il faut déjà repartir !!

Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!

 Les marais salants de la côte occidentale : 

Notre prochain point de chute se trouve en plein centre d'une réserve de marais salants, parsemés de bassins, de canaux et d'anciens moulins à vent. Situés entre les villes de Trapani et de Marsala ; la réserve couvre une distance de pas moins de 30km de longueur. L'exploitation de sel dans cette région remonte à l'époque phénicienne, et d'ailleurs, des vestiges subsistent encore de cette époque et peuvent être visités en bateau et à pied sur et aux alentours des îles de l'Isola Grande et de San Pantaleo.

Les couchers de soleil y sont d'une merveille sans égal, les couleurs du ciel, l'apparente nonchalance et la paresse qui se dégagent des moulins en ruine et autres habitations abandonnées .. Là aussi, il y a unanimité sur notre appréciation des lieux.

Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!

L'escalier des turcs (ou Scala dei turchi) : 

C'est une formation rocheuse faite de morne blanche, à la forme singulière. Une grande falaise qui descend à pic dans l'eau, en une succession de plis constituant des petites marches étagées, ondulées et arrondies, comme une crème pâtissière épaisse qui coulerait lentement sur un gâteau !! Le lieu n'a aucun rapport historique avec les turcs mais plutôt avec les pirates sarrasins qui tentaient de débarquer sur ces plages. Aujourd'hui, ce sont les hordes de touristes qui prennent ce lieu d'assaut, spécialement prisé en fin de journée pour y admirer un soleil couchant d'une beauté à la poésie typiquement méditerranéenne !

C'est à n'en pas douter un de nos coups de coeur aussi.

Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!

II. Les sites archéologiques  :

Selinunte, Segeste et Agrigente : Ce sont autant de sites qui, plus qu'un témoignage de l'histoire de l'île dans son contexte méditerranéen, des relations avec la Grèce antique, Carthage et d'autres puissances contemporaines des différentes époques qui ont façonné cette région du monde, sont des lieux qui invitent le visiteur à la contemplation et à la méditation. 

Surplombant la mer et tournant le dos à l'île ou au contraire tissé dans sa matrice en haut d'une colline pour mieux dominer le voisinage, chacun des sites a sa façon de raconter sa participation à l'histoire de la Sicile. Point commun entre tous : le sentiment de démesure propre à ce genre de lieux. De vieilles ruines à la pierre de taille parfaite et imposante, offrant toute la technicité et le génie d'un peuple. Des sentiers battus et rebattus par les grands noms de l'histoire ou par des pas plus discrets et moins glorifiés, désormais foulés par toutes les nations du monde. Un sentiment paradoxal mêlant l'humilité à l'insolence et à la vanité, celles d'être là, vivants observateurs d'un monde révolu.

Segeste
Segeste
Segeste
Segeste
Segeste
Segeste
Segeste
Segeste
Segeste
Segeste

Segeste

Sellinonte
Sellinonte
Sellinonte
Sellinonte
Sellinonte
Sellinonte
Sellinonte
Sellinonte
Sellinonte
Sellinonte
Sellinonte
Sellinonte
Sellinonte
Sellinonte

Sellinonte

Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente
Agrigente

Agrigente

III. Les îles Egades : 

Moins courues/connues que les éoliennes, les îles Egades méritent pourtant un saut. Il y a dans l'ordre de grandeur : Levanzo, Marettimo et Favignana. Nous ne visiterons pourtant que la dernière [à cause de grosses tempêtes au moment de notre séjour, nous resteront cloîtrés à la maison l'équivalent de 3 journées entières].

Favignana est une autre île papillon [celle-ci est surnommée La Farfalla en référence à sa forme] qui partage avec notre Guadeloupe nationale une deuxième particularité : une moitié aussi plate que la deuxième est haute et escarpée.

Sur l’île subsiste encore une des dernière tonnara en activité : la tonnara Flori ; C'est ici même qu'auraient été mis au point la fameuse boite de conserve avec bague d'ouverture ainsi que le processus de conditionnement du thon dans de l'huile d'olive, mais la pêche au thon n'est aujourd'hui plus aussi productive qu''aux temps[thons] les plus glorieux.

Nous louons des vélos pour une petite matinée pour aller jusqu'aux plages orientales ; le chemin est truffé d'anciennes carrières de tuf, la plage de Cala Rossa est d'un bleu incomparable, et notre déception de ne pas prendre le temps d'explorer un peu plus l'île est incommensurable !

Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!

IV. Les villes/villages et la campagne environnante :

Finalement, c'est le gros delta qui fait peser dans la balance l'appréciation globale du séjour.

Palerme, Trapani, Marsala, Sciacca ; Castelvetrano, Agrigento, Castellammare Del Golfo ; Erice, Mazara Del Vallo, ... aux allures sarrasine, euro-médiévale, garibaldine, ... les impressions que ces bourgades nous ont laissées ont des allures de négligé. 

Objectivement, beaucoup de villages sont un peu à l'abandon et il y règne une atmosphère un peu triste et blasée. Les plus grandes villes sont transpercées de grandes artères au charme désuet et au crépi vieillissant ; certains vieux centres ont gardé une allure médiévale qui a du mal à relever la tête derrière des grandes barres d'immeubles façon HLM ; et pour couronner les tout, pas mal de places et de parcs publics ne sont pas entretenus, sans parler de ceux dont les parterres sont jonchées d'immondices.

Pour TaServiteuse, le solde reste toutefois positif là où TonPapaMouatard a du mal à contrebalancer la somme des petites déceptions par toutes ces belles choses vues sur les sites antiques d'Agrigente, Segeste, Selinonte ainsi que dans les réserves et autres sites naturels.

Ce sentiment m'interpelle plus globalement sur la sommes de choses qui font qu'un voyage est réussi ... à quoi cela tient-il ?

Il y a le visuel : c'est ce qui contribue grandement au film que l'on va se représenter et donc à la façon avec laquelle on va rapporter et témoigner des choses vues et donc de notre vecu, à la fabrication de nos souvenirs. C'est ce qui a donc le plus de chance d'avoir une empreinte qui va produire des sensations durables ... les images en combinaison avec les autres sens : les odeurs, les bruits, ... 

Il y a nos points de repères : ce qu'on connait déjà chez soi, ce que l'on a déjà vu ailleurs, ce que d'autres voyageurs nous ont rapporté directement ou indirectement, et notre imaginaire.

Il y a nos propres attentes et les raisons qui nous poussent à voyager : le plaisir, la culture, l'oisiveté, la découverte ... le voyage est une maladie boulimique ou au contraire une expérience dont la satiété n'est pas un but mais un point de départ ; ou quelque chose entre les deux ?

Il y a la part de surprise : ce qu'on ne maîtrise pas, ce qu'on s'autorise ou ne s'autorise pas. Et le sentiment de déception en fait partie, qu'il ne faut pas combattre mais ramener comme un trophée du voyage, quelque chose qui nous éclaire.

Il y a les rencontres : avec les personnes, avec le passé, le présent et l'avenir du lieu visité ; avec l'âme du pays, sa raison profonde.

Tous ces paramètres participent à la manière dont le voyage sera vécu et dont il va nous imprégner. Mais plutôt qu'en une somme de satisfactions et de réussites versus de déceptions oui de mésaventures, parlons de nos voyages en termes d'expériences, d'apprentissages, d'épreuves, de recul, d'aventures, de leçons, d'interrogations ; plutôt que d'une opération qui ajoute ou enlève du plaisir en accord avec nos affinités bien ancrées, parlons de nos voyages comme d'une parenthèse dans le temps, qui suspend notre réalité pour examiner la possibilité d'une autre, et revenir dans notre présent avec un regard renouvelé.

Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!
Et bah alors, la Sicile ... quand est-ce que tu nous en reparles ?!

La Sicile nous aura finalement pris ... de contre-pied là où nous croyions bien connaitre l’Italie. Mais, en réfléchissant bien, c’est quand même le propre du ballon de se jouer de la botte ? Et puis n’est-ce pas là l’ultime raison d’un départ que d’essayer de viser au-delà de son pied ? 

Bon allez, cela étant dit, quand esquéoù on repart ?! ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article