Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous êtes

 visiteurs à suivre nos aventures !

Publié par Lilotrésors

Ma p'tite pile électrique, mon électron libre, ma toupie qui balaie tout sur son passage, mon bon petit diable, ma tornade qui ne connait pas le repos, ... mais qui peut se poser un temps interminable pour écouter "sa radio" et répéter en chœur, les mélodies qui deviennent délicieuses comme des choux, dans ta boite à bisous.

Les "à p'aime maman", "à toute", "qu'est-ce que c'est ça ?", "il est où papa ? Elle est où maman ? Il est où "Tathan" ?" ; les "au-revoir" distribués avec malice, les "non" qui pleuvent comme un supplice, les "c'est qui ?" qui répondent d'une voix coquine et une oreille collée à un téléphone factice, les "c'est chaud maman ?" juste avant de me chourer subrepticement ma caféine, la sirotant avec délice.

Le "cocoa" que tu adores, les "cacoux" que tu collectionnes comme de véritables trésors, "les sucisses" que tu dévores et nos murs ... que tu "décores" [aïe, fallait pas, ça part pas c'est mort !].

Les "on va au parc ?" que tu décrètes mille fois par jour, les "coucou, a va ?" que tu distribues allègrement pour dire bonjour, les "caca de chien" rencontrés dans la nature ... et que tes petites mains retournent et "laboures" [hum, pour ne pas dire autre chose, voilà c'était l'instant glamour!]. Les "a sauté maman" dans le canapé et autres acrobaties, les "on joue à cache-cache" et autres "maman on court", ainsi que toutes les autres facéties et moult péripéties ... exécutées avec une grâce qui ne laisse jamais indifférent autour.

Les "cagots", les "ninelles" et les "moutics" qui te fascinent, les petites "abeips" que tu voudrais caresser de tes mimines, les "caillons" avec lesquelles tu dessines, toutes les "cocoques" qui maintenant se déclinent et deviennent "pigeons", "poules" et autres "anards" que tu regardes voler au loin ; comme un prélude à ce qui te prédestine, au jour où mes journées compteront moins ta présence mais que par essence, mes pensées pour toujours avoisinent et que mon âme, éternellement enjoint. 

Mon çoupinet d'amour .... la beauté du monde est dans tes yeux, ton sourire, ton énergie débordante ! Tu nous rends fous, parfois tout court mais surtout d'amour !

Mon soleil brillant, ma douceur, mon levant. Ma tendre merveille, mon petit garçon vaillant et sémillant.

Tes rires font taire tous les soupirs,

Et ton regard embrasse les cimes.

A une sentence unanime,

Tant de candeur me serre le cœur.

Et quand mes yeux goûtent ta saveur,

D'une indéfinissable odeur,

C'est ton image que je respire.

Tout ce bonheur,

Dont ton prénom est synonyme,

Leur fait couler dix milles rimes.

Dansent mes heures,

Tourne ma boite à mystère,

Ta joie de vivre et ton humeur jamais chagrine,

Est mon trésor, et de loin encore, ma plus belle prime.

Mon grand bonhomme haut comme trois pommes, tu vas avoir deux ans et tu célèbres, mon enfant, l'âge charnière où l'on mime le plus beau des hymnes : "Joyeux anniversaire", mon petit prince sublime.

Sweet days, sweet deuz

Sweet days, sweet deuz

Oh happy days, oh happy deuz
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article